Les hommages

Monsieur YVON HUET
Tu me manque tu nous manque , tu étais top formidable
Photo 479777Madame Jenny BRUGUET née MOLLE
Bonjour à vous!! Nous vous présentons nos sincères condoléances en cette circonstance pénible que de perdre une maman
Je nai jamais fait par internet cest pas très délicat mais voila je pense a vous en ces moments
Je pense avoir Connu la maman de Willy quand ils habitaient Masny dans la rue d'Erchin et bien sur le papa
Nous sommes avec vous de tout coeur
Josiane
Madame Germaine FOENE née HYNAUX
BON COURAGE À TOUTE LA FAMILLE
AMICALEMENT EN SOUVENIRS DES BONS MOMENTS PASSÉS DEPUIS 1985
GUY NIZART
Madame Sblandora ASPRA née STACCHIOTTI
Dans l'impossibilité d'accompagner Madame Aspra et sa famille aujourd'hui ce dimanche, et demain lundi, nous exprimons ici nos sentiments attristés d'apprendre son décès , nous qui avons tellement apprécié sa gentilllesse et sa fidélité à notre famille quand elle venait nous aider lors de notre long séjour à Biache.
Nous vous adressons toutes nos bien sincères pensées et condoléances.
Photo 440056Madame Edith BRICHE née LEFEBVRE
Devant la difficulté de se déplacer Mme Planque Josette prie Monsieur Jean Briche ainsi que ses enfants petits enfants et toute sa famille de bien vouloir accepter ses très sincères condoléances.
Photo 438273Monsieur Jean-Marc MAYEUX
Toutes mes sincères condoléances bon courage
Monsieur Bruno WILLIATTE
Toute notre famille partageons votre peine, Bruno était quelqu'un de bien, il été rempli de gentillesse,de bonne humeur et toujours souriant et même lorsqu'il souffrait il ne se plaignait pas au contraire il se soucié plus des autres que de lui-même. Sa perte nous mets dans une profonde tristesse. Je pense à son épouse dans ce moment si difficile, elle pourra toujours compter sur le soutiens de notre famille.
Nos larmes coulent en ce jour si triste. maintenant Bruno va rejoindre les anges, tu le mérites ton paradis. Sylvie, Pascal, Julien, Iléana (ton ex belle-soeur)
Photo 426621Monsieur Stanislas CHWEDURA
Francine toutes mes condoléances bon courage amitiés
Photo 420916Madame Marie-France HENO née DUPRIEZ
J'ai parcouru un long chemin avec Mary nous étions complices et respectueuses l'une de l'autre .
Ses confidences sont à jamais secrètes cela s'appelle l'amitié la vraie...... Je l'ai accompagné jusqu'au bout et j'ai su apaiser ses tourments
C'est une grande amie qui me manque énormément .Au revoir Mary
Brigitte
Monsieur Stéphane MERCIER
stéphane tu vas me manquer ta bon humeur ton sourir ton franc parler restera graver a jamais salut l amis
Photo 418363Monsieur Alexandre LOCATELLI
Madame monsieur
Par ces quelques mots je voudrais rendre un hommage à Alexandre .
Alexandre et moi nous avons été à l'école ensemble et travailler dans la même entreprise pendant quelques années..
Sa disparition brutale laisse un grand vide.
Je garderai le souvenir d'une personne sincère ,dévouée et passionnés par son métier.
Mes premières pensées sont d'abord pour ta famille.
Adieux mon amie.
Photo 418363Monsieur Alexandre LOCATELLI
Un grand homme , ont dit que dieu récolte les plus belle racines, malheureusement trop vite toute mes condoléances le cœur y est courage à la famille 😢(Lucas battais collegue ) je ne peu m'empêche de penser à lui
Photo 418363Monsieur Alexandre LOCATELLI
Grand regret et désolation de ne pouvoir continuer l histoire de l amour pour le travail bien fait qui a débutee entre nous il y a déjà 10 ans (et de la déconnade ) à mon ninnin condoléance à la famille 😞😞
Monsieur Armand KUCZERA
Sincères condoléances, de tout coeur avec toi et tes enfants.
Monsieur Jean-Claude DOREZ
C est avec beaucoup de tristesse que j ai appris le deces de papy aussi je voulais vous faire part de ma peine et surtout vous dire toute mon amitie dans ce penible moment je ne pourrais pas assister a l enterement mais sachez que mes pensees seront avec vous angelique et mamy ainsi que arnaud et les enfants je pense beaucoup a vous maryse
Madame Odette HEQUET née OGER
Ce n’est pas chose aisée que de vouloir rendre hommage à sa grand-mère.
Surtout lorsque celle-ci était bien plus qu’une grand-mère.
Madette. Voilà comment je t’appelais lorsque je n’étais pas plus haut que trois pommes. Ce mot, Madette, je crois ne plus jamais l’avoir prononcé depuis. Il est resté dans un coin de ma tête, comme un souvenir propre à nous deux, comme un mot précieux qui n’appartenait qu’à nous.
Des souvenirs, voilà ce que tu nous laisse aujourd’hui.
Au delà de l’immense tristesse qui nous empare toutes et tous, ce sont bel et bien ces souvenirs qui resteront. 
Plus vaillants, plus forts, plus vifs encore maintenant que tu n’es plus là pour les partager avec nous.
Aujourd’hui je ne suis pas présent à tes côtés. Je sais que tu ne m’en voudras pas de ne pas pouvoir supporter l’insupportable.
Les souvenirs justement parlons-en. Ils deviennent en ce jour des instants éternels que nul ne pourra nous enlever à nous, tes 10 petits-enfants, tes 14 arrière petits-enfants. Quelle chance nous avons eu !
Il est des familles qui ne partagent aucune émotion, aucune joie, aucun amour. Nous ne sommes pas de celles-ci bien au contraire.
Avec chacun d’entre nous tu as partagé des instants de vie, tu nous a inculqué le respect, la politesse, la droiture par delà ton rôle de grand-mère.
Peut-être un peu plus avec moi par la force des choses. Vous m’avez élevé avec Papy, lorsque maman était hospitalisée pendant de longs mois. Puis à plusieurs autres reprises car la vie en avait décidé ainsi.
Je me souviens de ces moments où j’étais à l’étranger et qu’au téléphone tu me disais « tu me manque petit con ». A cette époque, à l’adolescence, on ne se rend pas forcément compte combien les grands parents sont les piliers d’une famille.
Le vieux con que je suis devenu à presque 40 ans en prend pleinement conscience.
La tristesse ne doit pas guider notre vie. Elle ne ferait qu’entacher ton souvenir.
Je ne te dis pas au revoir. Ni adieu. Non jamais…. Je te dis juste merci.
Merci de nous avoir tant aimé, merci de tous ces moments précieux qui font de nous ce que nous sommes devenus.
Demain la nostalgie prendra le pas sur la tristesse.
Et c’est le sourire au coin des lèvres et le coeur rempli d’amour que l’on évoquera nos souvenirs en commun, des étoiles plein la tête.
On t’aime mamie. 
Je t’aime.
Photo 377885Monsieur Charles HEQUET
Nous vous présentons nos sincères condoléances
Monsieur MARCEL JASINSKI
Chers Cousin, Cousine,
Petits cousins cousines,

Nous vous présentons nos plus sincères condoléances,il n'y a pas de mots pour combler le manque d'un être cher, pas de mot assez fort pour dire combien c'est difficile.Il est des douleurs difficiles à consoler mais quelques mots peuvent les apaiser. Quand le chagrin aura pu s'enfuir, il restera les meilleurs moments.
Continuons de parler de lui pour le laisser vivre a travers nos souvenirs, nous vous souhaitons bien du courage dans cette nouvelle étape de la vie.

Bon courage, a vous tous soyez fort, nous pensons a vous.

Cindy Jonathan Joly-Lanselle, et leur Fils Tristan
Monsieur Bernard LEROY
Bernard,
Ton dernier sourire & nos derniers échanges amicaux samedi 22 aout au stade DERET, c'est cette image que je veux garder en mémoire à jamais.
Aucun mot, aucun superlatif ne pourra décrire le bonheur que tu as donné au Football Biachois, à ta famille ou à tes amis, ni l'engagement que tu as donné depuis toujours.
Je te connais depuis l'âge de 6 ans & je sais que tu vas énormément nous manquer.
Je sais que là-haut, tu suivras les performances de ton club adoré.
Bernard, nous t'aimons tous & tu nous manques déjà.

Hervé NAGLIK
Monsieur Yann GAWORSKI
Dire qu'on à été amis. condoléances à ta famille. repose en paix mon vieux
Monsieur Pascal JOLLY
SINCERES CONDOLEANCES à la famille de PASCAL
Monsieur Michel DELPLANQUE
Ah Michel...je t'en ai subtilisé du temps lors de mon arrivée sur Auby..pour savoir..comment ceci..comment cela..et ensuite..enseignante dans "ton" oui TON école, car elle te ressemblait : accueillante, humaine, efficace, un peu bourrue aussi..rires..mais c'était juste un air..Le "bon air", celui de ton école..et puis voilà que des "soucis persos" me tombent dessus et me voyant continuer mon boulot avec la même intensité professionnelle , mais quelque peu fatiguée quelques fois..Michel..c'est toi qui m'a dit "he ho ça va , c'est bon là tu te rapproches de chez toi et tu t'occupes des tiens..je veux plus te voir dans le coin l'an prochain..tu fais ton mouvement.."..et oui Michel tu as bien fait, car si tu ne m'avais pas dit cela je pense que cela aurait été bien compliqué pour moi..et les miens..!! Michel tu en as passé du temps avec nous tous à nous accompagner, nous conseiller..un peu comme "un père" le ferait..Toujours à l'écoute et sans hypocrisie!! Merci Michel! MERCI!!!!!
Monsieur Michel DELPLANQUE
L’annonce du décès de Michel, mon "compagnon de route" douaisien, me touche évidemment profondément.
A son épouse, ses enfants et petits enfants, dans la peine, et aux collègues notamment militants actuels plus jeunes qui n'ont pas pu le connaître, c’est le témoignage d’un grand merci collectif que je veux ici lui apporter.
Notre syndicalisme bâti sur l’idée d’un réformisme ambitieux au service de tous les collègues a tenu en lui un de ses meilleurs serviteurs durant pas moins de vingt ans dans le Douaisis et au niveau départemental.
Nous nous étions rencontrés en 1975/76 sur notre lieu professionnel commun à l’Ecole Elémentaire des Epis de Sin-le-Noble.
Quelques années plus tard, secrétaire du secteur de Douai du SNI-Pegc, j’ai sollicité Michel, devenu lui aussi directeur d’école pour être candidat lors du renouvellement de la CAPD. J'ai encore en souvenir son souhait : être en position éligible car « si je dis oui, c’est pas pour faire de la figuration » m’avait-il dit. Ce fut chose proposée à nos instances et réalisée.
Nous n’allions pas être déçus!
Elu hyperactif, novateur, à l’écoute et au ton direct avec les collègues, il a marqué de sa personnalité les délégations successives du personnel des années 90/2000 et de son empreinte l’évolution de la logistique de communication de la section avec sa maîtrise autodidacte de l’outil informatique encore naissant mis au service du suivi syndical des dossiers individuels en Commission Paritaire.
Je garde plus personnellement en mémoire les réunions d’information organisées le midi dans les amphis de l’EN puis de l’IUFM de Douai au service de nos jeunes collègues stagiaires en formation attentifs aux conseils prodigués dans leurs premières démarches administratives et la mise en place des premières réunions d’information sur le temps de travail (RISTT) des personnels titulaires arrachées à notre administration. Que d’échanges partagés toujours fructueux et animés …
Au militant battant, vif technicien vigilant des règles conquises collectivement en CAPD, s’ajoutait chez Michel la recherche et la volonté du toujours mieux du toujours plus dans le suivi de la gestion des personnels, tant dans la transparence exigée des décisions que dans la précision de l’information individuelle due aux collègues.
Michel a marqué de sa rigueur, de son engagement et de sa disponibilité, sa conception exigeante du délégué du personnel, à la fois auprès des collègues qui lui ont confié durant ces années leurs suivis de carrière et auprès de beaucoup de jeunes militants du département qui, au fil des ans, sont amené à renouveler nos équipes militantes.
Michel, merci pour ces années passées ensemble au service des collègues, pour ce que tu resteras dans nos souvenirs personnels et dans notre mémoire collective.
Jean-Paul BRIDENNE, ancien secrétaire du Secteur de Douai du SNI-PEGC et du SE-UNSA, ancien délégué paritaire Douaisis « carte scolaire Ecoles» et élu suppléant de CAPD … et ancien Secrétaire Adjoint « Ecoles » du SE-UNSA
Madame Catherine OGER née FASQUEL
D'aussi loin que je m'en souvienne, je t'ai toujours connu active. Des fous rires à Bellewaerde lorsque je t'accompagnai avec la famille jusqu'à en se rare mal au ventre. Des heures à regarder la télévision ensemble lorsque ça n'allait pas à la maison. Aller au Flunch et rigoler jusqu'à plus soif. Ta générosité envers les autres qui est restée intacte, Ma tante Catherine je ne t'oublierai jamais. Repose en paix. Rejoins les anges du ciel, ma tante Marie, Mon oncle Alexis. Je suis sur que Papy et Geneviève t'attendent également pour t'accueillir de l'autre côté. Que ton repos soit à ton image. Doux et calme. Toute mon affection et ma tendresse. Je t'aime. Christophe
Madame Rolande DELOFFRE née HENOCQ
Je vous présente tout mes sincères condoléances